2 février 2018

Le Wagon de l’Armistice

  1. Accueil
  2. /
  3. Visiter le Mémorial
  4. /
  5. Le museum
  6. /
  7. Le Wagon de l’Armistice

 

Plongez au cœur de l’Histoire avec la scénographie mettant en scène l’objet emblématique du musée : la voiture 2419D!  

 

Armistice 1918

Appartenant à la compagnie internationale des wagons-lits, l’Armée Française le réquisitionne en Septembre 1918.  Pour éviter d’humilier la délégation allemande le maréchal Foch cherche un endroit reculé, proche de Paris. C’est ainsi que l’on choisit la clairière de Rethondes dans la forêt de Compiègne. L’Armistice mettant fin à la Première Guerre Mondiale est signé le 11 novembre 1918 par les Alliés et les plénipotentiaires allemands. 

délégation-armsitice-1918
Crédits photos: Association wagon de l'Armistice

Des Invalides à la Clairière

Le wagon a été exposé aux Invalides de 1922 à 1927. Il est rapatrié dans la Clairière de l’Armistice en 1927. C’est Arthur Henry FLEMING qui a payé la rénovation en voyant son piètre état dans la Cour des Invalides.  Le wagon sera sorti de son abri et installé dans la Clairière lors de la venue de Hitler le 21 juin 1940. l’Armistice sera signé le 22 juin 1940. 

exposition-wagon-invalides-paris
Crédits photos: Association wagon de l'Armistice

Installation du wagon

En 1950 lors de l’ouverture du musée de l’Armistice, un wagon de la même série que la voiture 2419D est installé  dans  l’abri et aménagé à l’identique.

déplacement-wagon-de-l'armistice
Crédits photos: Association wagon de l'Armistice
panneaux-inscription-clairière
Crédits photos : Camille Boutet - Oise Tourisme

Description du wagon

Aujourd’hui vous pouvez admirer un wagon de la même série le wagon 2439D aménagé à l’identique et décoré avec le mobilier d’origine. Haut de  4 mètres, il mesure 20 mètres en longueur.  Depuis les fenêtres latérales, des étiquettes marquent la place des plénipotentiaires qui ont participé à l’Armistice. Le devant du wagon est décoré des drapeaux des pays ayant participé à la 1ère guerre mondiale.

wagon-de-l'armistice-abri
Crédits photos : Camille Boutet - Oise Tourisme

Armistice 1940

Le wagon connaîtra un triste sort avec la signature de l’Armistice de Juin 1940. Hitler voulait que ce symbole soit réutilisé pour accueillir les Français qui venaient demander l’Armistice. Après la signature Hitler ordonne à son état-major de détruire la Clairière et d’emporter le wagon et les monuments à Berlin. Le wagon sera brûlé en 1945. 

délégation-allemande-hitler
Crédits photos: Association wagon de l'Armistice

Rénovations

Depuis l’installation du wagon dans un nouvel abri en 1950 , le musée a subit de nombreuses rénovations et extensions. La toute première a lieu en 1992 et la dernière en date en 2017 & 2018 dans le cadre des commémorations du Centenaire de la signature de l’Armistice du 11 Novembre.  

rénovation-virtuelle-musée
Crédits photos: Bruno Badiche - Malice Images