16 mars 2018

Historique du Mémorial

  1. Accueil
  2. /
  3. Comprendre l’Histoire
  4. /
  5. Historique du Mémorial

 

 

Tous les événements qui ont marqué l’histoire du Mémorial et son wagon de l’Armistice

 
 

4 juin 1914

Mise en service de la voiture 2419D

22 voitures restaurant du même type sont mises en service par la Compagnie des Wagons Lits. La numéro 2419D en fait partie. Elle est affectée gare Montparnasse sur les lignes de l’Ouest.

28 OCTOBRE 1918

La voiture 2419D est réquisitionnée

La voiture 2419D est affectée au train de commandement mis à la disposition du Maréchal Foch.

11 novembre 1918

La voiture 2419D devient le "Wagon de l'Armistice"

Le 11 Novembre 1918, le Maréchal Foch et l’amiral Wemyss, représentant les alliés, et le ministre d’Etat Erzberger, représentant l’Allemagne, signent l’armistice à 5h15. Il sera effectif à 11h00.

11 NOVEMBRE 1918

10h45 : Augustin Trébuchon

Augustin Trébuchon est le dernier soldat français déclaré mort de la 1 ère guerre mondiale

11 NOVEMBRE 1922

Inauguration de la Clairière de l'Armistice

A l’entrée d’une avenue de 250 mètres est érigé le monument des Alsaciens Lorrains en grès rose des Vosges. Dans la clairière sur une dalle en granit est écrit : Ici le 11 novembre 1918 succomba le criminel orgueil de l’empire allemand vaincu par les peuples libres qu’il désirait asservir.

1922

Exposition du wagon aux Invalides

Le wagon, symbole de victoire contre l’Allemagne, est exposé dans la cour des Invalides et suscite la curiosité générale

Novembre 1922

Le wagon est rénové

Durant 6 années dans la cour des Invalides, le wagon subit les intempéries. Les journaux s’émeuvent. H. Fleming, milliardaire américain, offre 10 000 francs or pour sa rénovation et son installation dans la clairière.

11 NOVEMBRE 1927

Inauguration de l'abri

Georges Leygues, représentant le gouvernement, inaugure l’abri dans lequel a été placé le « wagon » de l’Armistice en présence du maréchal Foch et de nombreuses autorités.

26 septembre 1937

Inauguration de la statue du maréchal Foch

L’œuvre de Firmin Michelet est inaugurée en présence d’une foule d’autorités civiles et militaires.

10 MAI-22 JUIN 1940

Bataille de France

En 40 jours, l’armée allemande occupe la Hollande, la Belgique, le Luxembourg et une partie de la France.

21 JUIN 1940

Lecture des conditions d'Armistice

Le 21 juin Hitler entouré de son état-major reçoit dans le wagon, replacé dans la clairière, la délégation française conduite par le général Huntzinger. Elle écoute les conditions d’armistice puis Hitler quitte la clairière.

22 JUIN 1940

Signature de l'Armistice

le 22 juin ; l’armistice est signé par le generalfeldmarschall Keitel et le général Huntzinger.

JUILLET 1940

Le wagon et les monuments partent en Allemagne

Le wagon est transporté sur ordre de Hitler en Allemagne ainsi que la dalle centrale et le monument des Alsaciens Lorrains. La statue de Foch est épargnée et protégée avant la destruction complète de la clairière.

1940 à 1945

Le wagon en Allemagne

  Il est d’abord exposé à Berlin. Il est ensuite transféré dans le camp de prisonnier d’Ohrdruf afin d’être protégé des bombardements de Berlin.

1945

Fin de la seconde guerre mondiale

Le wagon est détruit dans l’incendie accidentel de la gare de Crawinkel à côté du camp de prisonniers d’Ohrdruf.

11 NOVEMBRE 1946

Les monuments retrouvés

Les monuments sont retrouvés en Allemagne, ramenés en juillet 1946. Ils sont ré installés dans la Clairière de l’Armistice pour le 11 novembre 1946

16 SEPTEMBRE 1950

installation du wagon

Un wagon de la même série est offert par la compagnie des wagons-lits. Il est aménagé à l’identique et installé dans un nouvel abri qui est prolongé par une rotonde destinée à recevoir 800 vues stéréoscopiques.

1992

Nouvelle extension

Une extension permet la création des deux salles consacrées respectivement aux deux armistices 1918 et de 1940

1er mars 2018

Réouverture du mémorial de l'Armistice

Après 4 mois de fermeture pour travaux d’agrandissement, le mémorial de l’Armistice ouvre ses portes avec de nouvelles salles aménagés avec les anciennes vitrines dans l’attente d’une scénographie qui devrait arriver durant l’ été 2018.